Dix battements de coeur – N.M Zimmermann

Dix battements de cœur est l’exemple même du livre que j’ai choisi en regardant la couverture, quelques mots-clés, et cela m’a suffit pour me persuader que c’était exactement le genre de roman qui pouvait me plaire. Résultat, comme toujours dans ce genre de cas, je n’avais qu’à moitié (un quart) compris de quoi ça allait parler, et pourtant… j’ai effectivement fait une bonne pioche.

L’histoire mélange un coté historique – sur fond de seconde guerre mondiale – et de fantastique. On suit la jeune Isabella, fille d’un avocat prospère et d’Andrew, le fils du secrétaire de son père, qui la suit comme son ombre. Tous deux sont liés par un lien mystérieux…
Mon premier réflexe aurait été de dire que cet aspect là est assez léger… sauf que ce n’est pas véritablement le cas. L’élément surnaturel est essentiel dans les relations entre les personnages, leur évolution et les décisions qu’ils prennent. Seulement, cet axe est tellement bien imbriqué au reste que je lui ai trouvé quelque chose de très naturel (du surnaturel naturel… maisouibiensûr :D).

J’ai beaucoup aimé l’idée de suivre des enfants et de jeunes ados durant les événements de 1939 à Londres. C’est un point de vue que j’ai trouvé très bien exploité ici : leur perception des choses, la manière dont on essaye de les protéger en les envoyant à la campagne et dont ils sont malgré tout affectés par la guerre… N.M. Zimmermann dresse le portrait de divers jeunes héros, venant de milieux très différents et essayant tous de survivre à leur manière.

Bien sûr, Isabella et Andrew sont ceux qui sont les plus développés. Vu le pitch de base, j’aurais cru que leur relation me toucherait plus que cela. L’ambiguïté entre le lien surnaturel et le lien affectif réel entre les deux héros est assez intéressante, seulement… seulement Andrew m’a sévèrement tapé sur les nerfs. Et oui, car Andrew, c’est un peu une drama queen. 😀 En soi, je comprenais parfaitement sa souffrance et ses revendications… mais la manière dont il se comportait vis à vis d’Isabella, ainsi que la culpabilité sans limite ressentie par celle-ci m’ont énormément agacée par moment. Sans aller jusqu’au point où ça m’a gâché la lecture, je regrette que l’on n’ait pas plus compris ce que traversait Andrew. Avoir également son point de vue aurait probablement aidé à développer mon empathie. Dans le cas présent, j’en ai juste été réduite par moment à pester contre Andrew qui préférait rester dans son coin à souffrir tel le héros dramatique qu’il était plutôt que de communiquer avec Isabella pour essayer de régler ensemble leur problèmes et se soutenir. ^^

L’intrigue est très bien construite : pas le temps de s’ennuyer, le rythme a su me tenir en haleine tout du long sans aucune baisse de régime. Au contraire, je regrette même la fin un poil rapide. J’aurais aimé en savoir plus concernant le devenir de certains héros et pourquoi pas également plus développer toute la période passée sous silence avant la résolution finale… Bref, j’aurais volontiers lu un tome 2. Moi qui suis une grande amatrice de tome unique, me voilà qui réclame un tome 2. Méfiez-vous, la fin du monde est peut-être proche 😀

Dix battements de coeur est un roman que j’ai dévoré (sans aucune modération). Malgré les quelques reproches que j’ai à lui faire, j’ai beaucoup accroché aussi bien à l’intrigue, qu’au cadre dans lequel elle prend place et les thèmes qu’elle développe. Le tout porté par une héroïne sensible et courageuse. Moi, des romans jeunesse comme ceux-là, j’en redemande ! ^^

 

One Comment on “Dix battements de coeur – N.M Zimmermann

  1. Je ne connaissais pas du tout mais Plouf la superficielle est direct tombée en amour pour la couverture ^^
    Du coup tes petits reproches me freinent un peu, j’ai de plus en plus de mal aux héros pénibles dans les romans, ils me donnent envie de balancer les bouquins par la fenêtres ^^’

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.