La vie secrète de la forêt – Grégoire Solotareff

Je ne saurais vous dire exactement pourquoi, mais dès l’instant où j’ai vu le titre et la couverture de ce roman, je me suis dit qu’il ferait une parfaite lecture hivernale. Des histoires de sorcières, de lutins ou de (plus ou moins) charmants lapins, voilà qui allait parfaitement occuper mes soirées cocooning !

La vie secrète de la forêt est une succession de (très) courtes nouvelles, sur des animaux et des créatures fantastiques logeant dans la forêt. Découpé en quatre partie, le livre suit le fil des saisons et nous conte une foule d’anecdotes plus ou moins loufoques.

L’objet-livre en lui-même est très joli : chaque petit conte bénéficie d’une petite illustration en tête de chapitre, et chaque nouvelle saison a droit à une planche entière, avec un dessin au trait – toujours à l’encre rouge -, que j’ai trouvé très sympa ! Je me suis tout à fait imaginée ce que cela pouvait donner de le lire avec un enfant qui ne saurait pas encore lire pour sa part (j’ai à mon actif une certain nombre de “je veux voir l’imaaaaaaage” entre mes 2 et 7 ans, lorsque ma mère me lisait la fameuse “histoire du soir” :D). Au niveau de la présentation, le livre fait pour moi un sans-faute !

Pour ce qui est des histoires, j’ai malheureusement plus de réserve, et ce pour plusieurs raisons. J’ai trouvé les histoires assez inégales dans l’ensemble : certains m’ont beaucoup plu, tandis que d’autres m’ont laissée très froide ou sur ma fin (les contes sont vraiment très, très courts la plupart du temps). Les histoires se finissent souvent très brutalement, et parfois la chute ne m’a pas fait l’effet d’une chute, justement, mais plutôt donné l’impression qu’il manquait des pages à mon exemplaire. De plus, le recueil étant assez épais, j’ai fini par trouver quelque chose d’un peu redondant à ces petites histoires. Je serais bien incapable de vous dire si elles deviennent vraiment moins bonnes au fur et à mesure ou si je me suis simplement lassée, mais plus j’avançais, moins j’avais envie de revenir à ma lecture. Mais ce qui m’a le plus gênée est probablement le peu de clarté de certaines morales, ou, plus gênant, lorsque j’en voyais une se dessiner, il est arrivé qu’elle me gêne un peu. D’accord, la morale des contes craint souvent en général lorsqu’on se penche deux minutes dessus (du moins elle n’est souvent plus en accord avec les valeurs de notre époque, ou, du moins bis, les miennes propres :D), mais justement, si j’aime découvrir des contes modernes, c’est aussi pour la modernité des morales. Pour le coup, je reste assez mitigée concernant l’intérêt globale des histoires.

Pour ce qui est de l’objet-livre, c’est un grand oui ! Quant au contenu, je suis plus mitigée concernant les histoires, qui sont loin de m’avoir plu de manière assez uniforme. Certaines m’ont énormément amusée, mais on doit être à un ratio d’une histoire sur deux qui m’a vraiment convaincue. Moi qui avais tellement envie d’adorer cette lecture, je suis un peu déçue de ne pas avoir pu écrire un article qui vous recommande inconditionnellement l’ouvrage, même si je me souviendrai longtemps de certains contes… comme celui à lire avec l’accent du Sud, qui a donné lieu à une lecture à voix haute assez mythique lors de mes vacances de fin d’année dans ma famille ! 😀

One Comment on “La vie secrète de la forêt – Grégoire Solotareff

  1. Arf dommage pour ce bilan un peu mitigé ^^
    Mais j’avoue que rien que pour l’histoire avé l’assent, ça me rend curieuse^^

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.