Legendary – Stephanie Garber

Préparez-vous bien car je vais dire quelque chose de quasi-jamais vu sur Deedr : j’ai lu le tome 2 d’une série et je l’ai préféré au premier. On sait combien les tomes 2 ont tendance à tenir lieu de tomes de transition dans les trilogies, ce qui les met rarement en haut des classements des tomes favoris (du moins me concernant 😉 ). Legendary réussit donc l’exploit d’avoir su plus me séduire que son grand frère… voyons pourquoi !

  • ma chronique du tome 1 ICI

Legendary débute quasiment là où Caraval s’est arrêté. Scarlett, l’héroïne du tome 1, laisse la place de narratrice à sa jeune sœur Donatella.
Un changement de narratrice assez réussi, tant du point de vue de la narration qui s’adapte réellement au caractère de la nouvelle héroïne, qu’au niveau du renouveau que cela apporte à la série. On pourrait craindre le côté répétitif : nouvelle quête de l’héroïne (Scarlett cherchait Tella et maintenant Tella cherche leur mère…), nouveau Caraval, nouveau beau gosse dark et mystérieux pour faire palpiter les petits coeurs… On prend les mêmes, et on recommence ? Pas vraiment. Comme je l’ai dit plus haut, Tella n’est pas Scarlett. Beaucoup plus intrépide que sa soeur, Tella est une fonceuse qui a tendance à se lancer dans les choses et à se dire qu’elle verra sur le moment comment ça se passe… même quand on lui dit “guuuuurl, tu risques de mourir“. Ce côté irréfléchi ne contribue pas à faire d’elle un personnage… très fin (j’ai cherché durant 10 minutes comment ne pas être désobligeante, mais sérieux les gars, Tella et la finesse, ça fait deux, non ? :D). Elle comprenait souvent un peu tardivement des éléments que je trouvais évidents. Même si en tant que lecteur on dispose d’un recule dont le personnage ne bénéficie pas, je trouvais ça un petit peu abusé ici parfois. Pourtant, la témérité de Tella contrebalance pas mal les reproches que j’aurais à lui faire, et j’ai plutôt apprécié le personnage, dont le caractère donne un rythme assez nerveux au récit.

L’univers développé par Stephanie Garber reste pour moi le gros point fort de la série : les décors sont un fourmillement permanent d’idées magiques. Éléments décalés, paillettes, déguisements… j’ai eu l’impression d’être projetée dans une sorte de “concentré de contes de fées” : enchanteur et creepy à la fois, voilà qui gère la fougère comme jamais aurais-je envie de dire ! 😀

Dans le premier tome, j’avais absolument adoré la première moitié et grandement déchanté sur la seconde, dans laquelle les retournements de situation à répétitions et le triangle amoureux m’avaient larguée en cours de route. Ici, mon intérêt a été maintenu durant toute l’intrigue, d’où le fait que ma préférence lui revienne. L’introduction des Fatalités et l’intrigue autour du jeu de cartes m’a beaucoup plu (je laisse ceux qui ne l’ont pas lu découvrir par eux-même de quoi il s’agit exactement 😉 ). Par contre, j’ai trouvé son lien avec le nouveau Caraval assez mal fait. Je m’explique : différents axes sont entremêlés, et tout l’intérêt pour Tella (et le lecteur) est de réussir à définir ce qui relève du jeu et ce qui relève d’un véritable enjeu pour l’héroïne ainsi que le monde dans lequel elle vit. Seulement, j’ai trouvé que cela avait souvent du mal à fonctionner durant Caraval. Les indices pour le véritable Caraval sont censés revêtir un autre sens pour elle, la faire avancer dans sa quête personnelle, et puis elle se retrouve assez vite lâchée seule dans la nature. L’idée est assez bonne, mais j’ai trouvé que cela donnait un côté très téléphoné à beaucoup d’avancées dans l’intrigue. Après, étant donné que nous sommes dans un univers proche des contes de fées, je me disais durant ma lecture que niveau fluidité et naturel des retournements de situation, les contes de fées n’étaient pas ce qu’on faisait de mieux en la matière (“et là, y a une fée qui apparaît et qui résout tout” “hein ?” “ouais ouais, c’est comme ça que ça se passe et c’est tout. Ça me fait plaisir”)… donc pourquoi pas, si cela accentue l’ambiance conte du texte. 😀

En bref, j’ai dévoré Legendary. Une fois ma journée finie, le soir je partais décompresser avec Tella, Jacks, Dante & co. Et comme il se lit un peu trop bien, laissez-moi vous dire que le pavé n’a pas fait long feu. Il reste encore un tome avant la fin, et je suis assez curieuse de voir ce que cela donne, surtout concernant Tella. Scarlett semble être en craquage le plus total à la fin de ce tome ne semble décidément pas aller dans une direction qui m’intéresse, et j’espère que la narration sera une nouvelle fois plus centrée sur sa sœur. Suspense !

3 Comments on “Legendary – Stephanie Garber

  1. Eh bah plus je vieillis, plus je me rends compte que je préfère les tomes 2 xD je sais pas si c’est moi ou les romans ou les deux ^^
    J’ai pas entendu que du bien sur le tome 1 donc ça m’avait bien refroidie mais tout le monde a l’air de dire que celui ci est vraiment pas mal ! Donc je sais paaas ! Est ce que c’est possible de commencer direct par le tome 2 ? ^^

  2. Alors ça “j’ai lu le tome 2 d’une série et je l’ai préféré au premier.” c’est épatant ! Je suis comme toi, je trouve habituellement les tomes 2 des trilogies tellement en deçà des autres… En tout cas, en lisant ta chronique, tu parais convaincue. Sais-tu quand l’ultime tome sortira en VF ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.