Léo, T1 : Mon secret est une chance – Gwenaële Barussaud

Une jolie découverte en littérature jeunesse, ça vous tente ?
A ce train-là, on va passer janvier à vous parler uniquement de bonnes lectures, la Luciole et moi. Peut-être que d’ici la fin janvier, une lecture “meh” s’infiltrera dans le planning de chroniques me direz-vous, mais en attendant on va rester au royaume des bisounours où il n’existe que des livres kiffant ! 😀 C’est-y pas fantasticabuleux (ou quelque chose dans ce goût-là) ?

Mais parlons plutôt de Léo, roman historique qui nous emmène au coeur des années 1869-1870 : allez hop ! On embarque pour un récit au cœur de cette période de grands bouleversements en France, où l’héroïne va partir à la recherche de ses parents, mais aussi de qui elle est !

En 1869, Léo Desilles, une jeune ouvrière, apprend qu’elle est la fille de riche Parisiens. Afin de les approcher, elle devient bonne à Saint-Germain. Dans le même temps, elle rencontre Emilien, un journaliste républicain qui la trouble et lui fait découvrir une nouvelle liberté.

__________

Comme je vous le disais, Léo, c’est l’histoire d’une double recherche identitaire : Léonore va essayer de retrouver ses parents biologiques, au sujet des desquels elle ne sait presque rien. Sa quête commence avec bien peu d’éléments et avancera à petits pas, mais l’auteure instaure un rythme terriblement réussi, lâchant informations et révélations au compte-goutte, ce qui permet d’avoir un fil rouge solide qui m’a tenue en haleine jusqu’à la fin. Bien sûr que oui, je voulais savoir qui étaient Monsieur et Madames Desilles et pourquoi ils avaient abandonné leur fille !

Mais ce n’est pas tout. En réalité, ce dont je ne vous ai pas encore parlé est probablement ce que j’ai trouvé le plus intéressant dans ce roman : l’histoire de Léo est très ancrée dans l’époque où elle prend place. Le cadre sonne très vrai, tout fourmille de détails et d’éléments habilement insérés, de telles manière que la vie fin XIXème est représentée à merveille sans que cela ne fasse étalage- -regarde-j’ai-bien-suivi-mes-cours-d’histoire. Loin de là, tout se fait avec un naturel que j’ai adoré ! Que ce soit les décors, mœurs et préoccupations de l’époque, je ne me suis jamais dit que quelque chose sonnait un peu faux. D’accord, ma connaissance de cette époque est très limitée (je n’ai pas dû assez suivre mes cours d’histoire, pour ma part :D), mais cela n’empêche pas mon sentiment de lectrice de s’exprimer : lui, il a trouvé que tout “fonctionnait” du point de vue de la fiction, et c’est quand même essentiel quand on lit un roman, non ? 😉
La quête de Léo s’inscrit dans ces préoccupations et revendications liées au contexte. De jeune fille satisfaite de sa vie d’ouvrière, qui n’envisageait jamais rien d’autre et se trouvait même extrêmement chanceuse, elle va évoluer et en arriver à se poser des questions sur les rapports entre les classes, la justesse desdits rapports qu’elles entretiennent et, surtout, elle va découvrir en elle une très forte aspiration à la liberté. Et vous savez quoi ? C’était drôlement bien géré. Voir Léonore s’émanciper, devenir cette jeune femme qui s’autorise à se poser cette simple question : “Est-ce la vie que je veux et dois avoir ?”, c’était vraiment très chouette à suivre.
Elle n’est pas parfaite, Léo. Parfois, certaines de ses réflexions dû à une pointe de jalousie ont eu quelque chose d’agaçant, mais cela était toujours légitime au final. Cela donnait au personnage quelque chose de vrai (sinon, on appelle ça un Bisounours croisé avec un Télétubies).

La suite arrive en juillet, et j’aurais aimé pouvoir l’avoir directement. Maintenant. Sans délais. Car c’est trop cruel de nous abandonner comme ça, alors qu’on est si bien dans ce roman jeunesse sur lequel souffle un vent de liberté et d’aventures tellement agréable !
Tant pis, en attendant j’irai faire un tour de dehors si je veux un peu d’air frais.
(Et oui, l’article va bel et bien se terminer sur cette blague nulle. Allez, bisous :D)

2 Comments on “Léo, T1 : Mon secret est une chance – Gwenaële Barussaud

  1. J’ai pas mal vu tourner ce roman sur les réseaux, je ne savais pas trop quoi en penser, alors je suis contente de lire ton avis aussi emballée =D
    ll me fait bien envie, surtout grâce à ton avis, parce que je ne sais pas pourquoi mais le titre me rebutait carrément oO. Je trouve que ça fait un peu téléfilm d’après midi de TF1 et ça me faisait pas trop rêver (booouh les préjugéés vilaaaine Plouf !), heureusement que tu étais là pour me montrer à quel point je m’étais mis le doigt dans l’œil =D

    • J’avoue que je ne suis pas très fan du titre du tome , alors que j’adore “Léo”, je trouve que ça pète 😀
      Très sympa comme lecture si tu as envie de jeunesse historique avec une héroïne aventureuse :p

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.