Manuel du petit jardinier, sans jardin

Avec l’arrivée du printemps, beaucoup d’entre nous ont envie de se mettre à jardiner ! Que ce soit pour soi parce qu’on a toujours eu envie de cultiver son persil, parce qu’on a envie de voir son jardin ressembler au parc de Versailles (wink wink mon voisin), ou parce qu’on est parent et qu’on veut occuper les mouflets pendant le confinement … Ce livre s’adresse plutôt à la dernière catégorie, et un peu à la première, mais pas à mon voisin et ses envies de grandeur, sorry.

Le Manuel du Petit Jardinier, sans jardin, propose un bon nombre d’activités autour du jardinage, et je peux vous dire que je l’aurai absolument adoré lorsque j’étais enfant (presqu’autant que mon livre de recettes de salades composées) ! J’étais bien curieuse de voir ce qui était proposé pour jardiner dans un appart, et j’y ai pioché quelques idées.

Au programme donc : faire repousser les patates douces, fabriquer un pot de fleur, un terrarium, et même … un tipi avec des haricots (pour pouvoir s’y cacher et manger des haricots peinards … avec un peu de chance l’un d’eux sera magique et vous emmènera chez les géants). Voilà, là on se dit que papa et maman vont être contents que leur petit jardinier fasse pousser un tipi dans sa chambre.
Si j’ai trouvé toutes les activités vraiment sympas, ce que je peux reprocher au livre, c’est un peu son intitulé, car au final peu d’activités m’ont semblé entièrement faisables en intérieur : il est souvent question de compost, d’observer l’écosystème de son jardin, fabriquer une mangeoire pour les oiseaux … Le titre prête un peu à confusion donc, mais certaines idées restent faisables en intérieur, ou au moins sur un balcon.

Je ne connais pas beaucoup d’enfants par contre qui sont surexcités à l’idée de “manger des haricots à longueur de journée” mais ça m’a bien fait rire :p

Ceci étant dit, j’ai trouvé le livre très agréable, ludique et plutôt clair. Tout est fait pour qu’un enfant en âge de lire puisse réaliser la plupart des étapes en autonomie, un lexique explique les mots plus compliqués (j’ai même appris ce qu’étaient des anthères ou du loam Yeah :D), et certaines pages donnent des explications plus larges sur le jardin : les insectes, les types de terres etc …

Le livre m’a grave donné envie de créer mon terrarium, ou de fabriquer un kokedama : une boule de terre recouverte de mousse qu’on peut suspendre (ou pas, mais je n’imagine pas le carnage avec le chat si je laisse une boule de terre à sa disposition ^^), et qui a l’air super choupi ! J’avais bien envie de me cacher dans mon tipi-haricots aussi mais j’attendrai d’avoir un jardin ^^

En gros, ce livre propose de bonnes petites idées pour occuper petits et grands et apporter un peu de verdure dans votre appart, votre balcon, votre bout de jardin, le tout illustré de dessins colorés. Je ne peux que le recommander à ceux qui comme moi, essayent d’avoir la main verte (de manière plus ou moins efficace) 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.