Alera – Cayla Kluver

Alera.jpg

La légende de la lune sanglante

À la perspective d’épouser l’homme que son père a choisi pour lui succéder à la tête du royaume d’Hytanica, la princesse Alera a la désagréable impression qu’on lui impose un destin dont elle ne veut pas. 
Lorsque Narian, séduisant et mystérieux jeune homme originaire du royaume ennemi de Cokyri, arrive avec un passé obscur dont il refuse de parler, les nouveaux désirs d’Alera menacent alors de détruire le royaume. 
La découverte du secret de Narian va plonger Alera dans un monde terrifiant de complots, de querelles familiales et de guerres ancestrales. Alera, désemparée, ne sait plus que croire, ni à qui elle peut encore faire confiance.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Voilà un moment que je voulais lire ce livre. Tout d’abord parce qu’un livre écrit par une auteure de seize ans, ça n’est pas tous les jours que c’est édité, et encore moins que ça connaisse un tel succès. Je me disais qu’il faut bien qu’il y ait une raison à ce succès, tout de même, non ?

Cela, plus la sublime couverture (on dirait vraiment un grimoire, décidément Msk fait fort !), a suffit à me faire craquer.

 

Résultat ? Je ressors de ma lecture ravie. C’est ce n’est pas un coup de coeur mais j‘ai passé un excellent moment de lecture, les page se tournaient toute seule et j’avais toujours envie de connaître la suite.

Alors, pourquoi n’est-ce pas un coup de coeur ?

 

Revenons d’abord sur l’histoire, classique, mais qui marche quand même super bien :


Une princesse promise à un mariage forcé car dans son pays les femmes sont les inférieures des hommes, un bel inconnu revenant du camp ennemi arrive, et tout est chamboulé…


Classique, peut-être cliché, mais l’auteure a su retourner cela à son avantage.

Alera n’est pas une jeune fille soumise, pas plus qu’elle n’est terriblement téméraire, elle veut changer mais ne sait comment s’y prendre.  Maladroite, elle fait des erreurs que la plupart aurait fait à sa place, même si cela peut énerver le lecteur car la mode est plutôt aux héroïnes fortes et extrêment perpicaces, donc pas forcément très réalistes poussé à ce point là. Alera a quelque chose d’assez réelle, à mon sens, et je me suis surprise à me poser les mêmes questions qu’elle, à me dire “tiens, moi aussi j’ai pensé ça lorsque j’étais dans cette situation…”. Peut-être certains détails m’ont agacés (non mais franchement, comment peut-on ne pas se douter de qui a libéré la prêtresse Cokyrienne ? Sur ce coup-là, je l’ai trouvée bien longue à la comprenette, notre princesse), mais elle a su m’émouvoir, et aussi montrer une force de caractère grandissante. Même si pour nous, les femmes vivant en 2012 ce sont de petits gestes anodins du quotidien, lorsque Alera les accomplie, ça semble presque être une rébellion chez elle ! 

 

Concernant l’écriture, aspect qui titillait le plus ma curiosité à la base, eh bien je dois dire que certains auteurs actuels d’un âge bien mûr n’ont rien à lui envier. J’ai adoré me laisser bercer par elle, elle est douce, plus recherchée que je l’aurais cru, tout en restant assez simple.On sent que c’est un premier livre, mais de là deviner que l’auteure avait 16 ans lorsqu’elle l’a écrit… Je n’aurais jamais deviné si je ne l’avais pas su.

 

Si j’aurais un certain aspect à déplorer, ce serait plus côté scénario. En effet, comme dit plus haut, j’ai trouvé certaines ficelles faciles, les personnages longs à comprendre ce qui se passaient parfois, certains détails m’ont lassée (comme par exemple le fait qu’Alera, à chaque fois qu’elle parle avec London, n’arrête pas de dire combien elle admire son humour et qu’elle est heureuse qu’il en fasse… si les répliques de London me faisaient rire à la base, j’étais très refroidie à force). J’ai beaucoup aimé le ton, tantôt grâve et propice à la réflexion, tantôt très humoristique.

Tant que je suis dans les reproches, je souligne aussi le petit passage à vide au milieu du livre, où je me suis un peu ennuyée et attendais avec impatience un retournement de situation.

 

Allez, je vous ai parlé d’Alera, je vais bien consacrer un petit paragraphe aux autres personnages !

Quelqu’uns ont retenu mon attention : London, le garde du corps d’Alera, par exemple, que tantôt j’adorais, tantôt je détestais :D, Miranna, petite soeur d’Alera, qui fait de son mieux pour l’aider malgré son caractère “très comme il faut”, telle qu’on l’attend venant d’un princesse d’Hytanica, Steldor, le prétendant d’Alera, qui sous des couverts de macho fini totalement insupportable, a su m’intriguer… j’ai l’impression qu’il nous réserve des surprises, et se donne une facade plus qu’autre chose.


Quoi ? J’ai oublié… quelqu’un ? Na… Narian ? Qui que c’est, ça ?

Bon. Ok. Narian, LE garçon de l’histoire. Franchement, il est irrésistible. Ou du moins je n’ai résisté 😀 Avec sa manie de piquer toutes les armes qui passe, de disparaitre et d’apparaître comme bon lui semble, de n’en faire qu’à sa tête… Avec son passé trouble que l’on découvrira sans doute plus en détail dans le deuxième tome. En bref, vous l’aurez compris, j’ai vraiment aimé le personnage, et son histoire avec Alera est vraiment mignonne. Je retiens sa manière de découper les jupons d’Alera au poignard pour lui démontrer que la manière de s’habiller des femmes est tout ce qu’il y a de moins pratique… 😀 (Vous saviez vous que c’était Narian, un homme, qui avait inventé la mini-jupe ?)(… ahem)

 

Du bon jeunesse, et j’ai bon espoir de voir disparaitre les défauts soulignés dans le deuxième tome, ou dans le troisième, même, car je crois qu’il s’agit d’une trilogie.

 

Et cette fin… ahh, je veux la suite immédiatement ^^


Le tome 2, “Le temps de la vengeance”, paraîtra le mois prochain, et la couverture est tout aussi sublime, voyez plutôt :

Alera-tome-2.jpeg



Top Ten Tuesday (9) – Mes résolutions littéraires pour 2012

Top Ten Tuesday

Le Top Ten Tuesday est un rendez-vous hebdomadaire dans lequel on liste notre top 10 selon le thème littéraire défini.
Ce rendez-vous a initialement été créé par The Broke and the Bookish et repris en français sur le blog de Iani.

 

Pas de TTT ces derniers temps, malgré des sujets qui me plaisaient beaucoup je dois avouer avoir manqué de temps, d’où le peu d’activité sur le blog. Mais bon, cette semaine, me revoici avec le sujet suivant :

 

Résolutions littéraires pour 2012

 

 

1. Garder un certain contrôle sur le volume de ma PAL

 

Ca, c’est un peu l’objectif Number One en chef. Moi qui ne comprenais pas les personnes ayant des PAL astronomiques, je dois dire maintenant que je commence à un peu mieux saisir ce que signifie tenir un blog lecture… le problème PAL commence également à s’imposer à moi. Je me promets donc de rester dans la limite du raisonnable… nous dirons donc un maximum de 30 livres, en prévision des périodes comme anniversaire/noël ou autre fêtes où mon entourage serait succeptible de vouloir me faire plaisir 😉

 

2. Continuer à découvrir de nouveaux horizons littéraires

 

Il est très aisé de s’enfermer dans un genre particulier et après d’en faire un over-dose, d’où mon désir de varier le genre de mes lectures, j’y ai toujours bien réussi jusque là et je compte bien continuer.

 

3. Passer outre mes préjugés et découvrir certains classiques

 

L’exemple le plus flagrant est celui de ma lecture actuelle : persuadée de Zola était le mal et l’ennui incarné, je me tenais soigneusement à distance des exemplaires de ses oeuvres dont nous disposons dans la bibliothèque familiale. Je suis en ce moment en train de lire “La curée”, et ce qui devait être un mauvais moment de lecture imposée par l’école se transforme en quelque chose de beaucoup plus sympathique… l’écriture est beaucoup plus belle et moins assomante que je ne le pensais et l’humour de Zola est bien plus noir et donc amusant que je ne le pensais… Bref. 2012 sera l’année où je passerai outre mes préjugés littéraires, c’est dit.

 

4. Essayer de terminer un maximum de mes séries en cours avant d’en commencer quelques (dizaines) de nouvelles

 

Je suis la championne pour commencer des dizaines de série en cours et me retrouver paniquée car leurs suite sortent toutes le même mois et que je n’ai qu’une seule paire d’yeux et un seul cerveau, malheur. Il m’en faudrait deux ou trois de plus dans ces périodes critiques, d’autant plus que c’est toujours dans ces moments là que je commence deux ou trois nouvelles séries en plus… parce que sinon ce serait trop calme, of course.

 

5. Arrêter de trainer sur les blogs littéraires deux heures par jours au lieu de lire

 

Oui, bizarrement, j’ai l’impression de lire un peu moins depuis que j’ai découvert la blogosphère littéraire… je fais peut-être beaucoup de découvertes littéraires que je ne n’aurais jamais fait sans cela *soupir d’aise*, mais à cause de cela je lis moins quotidiennement et ça serait bien si je réussissais à trouver le juste milieu.

 

6. Lire un livre de temps en temps sans jamais en avoir entendu parler, juste parce qu’il m’a mystérieusement appelé dans un rayon de la librairie

 

Le revers de la médaille de tenir un blog, c’est que, parfois, on entend tellement parler d’un livre, qu’une fois qu’on le lit on a une très nette impression de déjà vu… ça me chiffonne vraiment, et je pense que c’est une résolution importante pour garder mon amour de la lecture intact.

 

7. M’en tenir à ma décision de lire un seule livre à la fois

 

Dés que ma PAL augmente un peu trop à mon goût j’ai tendance à avoir très envie de lire deux ou trois livres en même temps juste pour avoir l’impression de la vider un peu plus vite. Très psychologique tout ça, j’avoue. Mais durant 2011 j’ai réussi à faire cesser cette vilaine habitude me sapant pas mal mon plaisir de lecture car suivre plusieurs univers en même temps m’empêche de m’immerger totalement dans chacun d’entre eux, et je compte bien m’y tenir pour cette année 2012.

 

8. Essayer de donner une place importante aux livres n’appartenant pas aux “best sellers”, ou autres livres à gros budget

 

J’ai véritablement envie de donner un coup de pouce aux livres et maisons d’éditions peut-être un peu plus “confidentiels”, voir même certains bons livres auto-édités. J’ai très envie de découvrir entre autres “Côté Face”, qui fait pas mal de parler de lui sur la blogo, peut-être “Les larmes rouges” également, il y a aussi “Les étoiles de Noss Head” qui me disent vraiment… bref, quelques petits exemples pour que vous puissiez voir de quoi je parle.

Oui, en gros, j’ai très envie de me la jouer chauvine et de donner une place importante aux auteur(e)s de chez nous !

 

9. Que la lecture reste avant tout un loisir

 

Je suis régulièrement “choquée” ou du moins heurtée par certaines réflexions de bloggueurs/bloggueuses qui parlent de leurs lectures plus ou moins comme un “travail”… si cela leur convient j’en suis ravie pour eux, mais c’est quelque c
hose que je refuse pour ma part car la lecture est mon loisir favoris et je veux que ça reste ainsi.

 

10. Et enfin ; et surtout : Lire ! Lire ! Lire !

 

Besoin d’explications ? XD

 

Bonne nouvelles année, pleine de lectures comme vous les aimez !


Sur un air de début de semaine (1) – Sistar "So cool"

 

 

Voilà un moment que je voulais faire ça. Je me lance donc aujourd’hui. C’est une autre année qui commence, donc l’occasion de mettre en place de nouvelles choses.  

               

Commencer la semaine ce n’est pas toujourd’hui ce qu’il y a de plus marrant, nous sommes d’accord. Si l’on      travaille, bah il faut y retourner, si l’on est écolier, l’école nous attend de pied ferme, et même si comme moi on étudie par correspondance, eh bien on se retrouve tout de même dans une maison vide, ou presque, avec manuel de math, d’histoire ou autre joyeuseté qui nous attend. 

Plus ou moins chaque semaine, j’ai au moins une chanson/un album/un artiste qui me marque et j’ai tout simplement décidé de le partager avec vous. Pour peu que vous me suiviez un  tout petit peu, vous savez que j’ai un goût tout particulier pour les artistes asiatiques, mais je serais aussi capable de vous sortir un morceau de classique ou de variété, autant vous prévenir 😀  

 

Après m’être demandé un moment si je devais créer un autre blog, ou autre, ou je pourrais blablater toute à mon aise sur le sujet, je me suis avoué volontier que je n’avais aucune envie d’en gérer un autre, et, qu’après tout, le titre de ce blog est d’Encre et de Rêves ; et si  la musique n’est pas faite d’encre, ne serait-ce pas un  peu du rêve ?  CQFD. Alors, que vous le vouliez ou non, ici  c’est mon espace et si vous êtes ici c’est que vous savez à quoi vous attendre XD    

Par contre, si, par exemple, je ne suis pas du tout amatrice de hard metal, je ne  me permettrais pas de dire que “c’est du bruit rien de plus”, “de la musique de m*****” ou autres gentillesses que j’entends souvent . Je demande donc simplement qu’on me rende la pareil ici,- même si cela me paraitrait normal, mais je crois malheureusement qu’il faut savoir poser directement certaines règles de nos jours  :  je serais ravie d’échanger sur le sujet avec vous, que vous aimiez ou non les musiques dont je parle, tant que  chacun saura respecter l’autre 😉

                                                                                                            

                                                                                                                                                                       

Sur ce, venons en au vif du sujet (et rassurez vous, les fois prochaines je commencerai directement par ce point là :D) :

 

Cette semaine, je la débute pour ma part au son d’un groupe Coréen, girl’s band composé de quatre membres nommé  Sistar !

 


Si je ne suis pas amatrice de leurs premiers albums, j’ai véritablement eu un coup de coeur pour leur dernier album So cool et leur chanson titre du même nom. C’est frais, c’est punchy, ça me met de très bonne humeur et c’est tout ce que je demande !  Le seul gros bémol pour moi est leur style vestimentaire dans cette album et donc toute leur promotion que je trouve vraiment abusé, avec des robes très, très courtes leur ayant occasionné quelques… petits soucis durant leurs lives. XD  Mais bon. Après… je crois pouvoir affirmer que certaines chanteuses américaines font bien, bien pire et que ça ne choque presque personne, donc… et puis, l’essentiel est pour moi la chanson 😀 :

 

 

 


 

 

Je vous laisse le soin de m’imaginer fredonner à longueur de journée, que ce soit en mettant la table ou devant ma copie : “Yeah I’m feel so cool cool” ou encore “Rock it like this, rock it rock it”. La grande classe, ma famille commence vraiment à se poser des questions XD

Sinon, j’ai également eu un coup de coeur pour Follow Me , un peu plus pop et mettant un peu plus en avant les voix des membres avec des raps de Bora que j’aime beaucoup ^^ Ou encore Over qui est peut-être même ma préférée de l’album avec une mélodie qui m’a plu dés la première écoute avec le passage à partir de 2:35 qui me plait particulièrement (oui, j’ai toujours des “passages chouchous dans les chansons XD). Et, enfin, dernièrement elles ont sorti une chanson en featuring avec Brave Brothers, des producteurs très connus en Corée qui ont produit pas mal de singles que j’aime beaucoup. Ici, il s’agit de Hot Place avec un clip que je trouve particulièrement mignon, où l’on peut voir les filles enregistrer et se lâcher un peu 😀

 

Mais si ici les voix des membres ne sont pas mis en avant, auto-tune oblige, je voulais tout de même souligner le fait que la leader, Hyorin, m’a vraiment surprise lors de sa participation à une émission de chant. Je trouve qu’elle a véritablement une voix stupéfiante pour ses 20 ans. (Pour les curieux, dans le clip de So cool, c’est celle dans la robe rose, la seule qui a une frange droite aussi, d’ailleurs ;)) Ecoutez, et voyez plutôt :

 

 

 

 


 

 

 

J’adore la tête des autres participants, surtout de Jay Park (le garçon aux cheveux blonds, décolorés -ancien membre et leader d’un groupe que je n’écoute pas vraiment mais connais de nom), ses têtes sont tout bonnement terribles lorsqu’elle monte dans les aiguës. 😀 Et il y a aussi G.O (le brun avec la coupe un peu “au bol”), qui est le chanteur principal d’un groupe que j’aime bien  ^^

 

Et une petite dernière pour la route, un duo que j’aime énormément :



 

 

Pour la petite histoire, Hyorin a fini deuxième lors de cette émission, c’est Jay Park (le blond à la coupe so weird, je rappelle) qui a gagné.  Mais je dois dire que pour ma part j’ai plus été épatée par ses prestations à elle ^^

 

Bon début de semaine !


Article du dimanche n°4- Lire en VO

Bien le bonjour amis lecteurs,

 

Dimanche rîme cette semaine avec galette des rois. Dans mon village, c’est également l’occasion pour madame le maire de nous offrir ses voeux pour la nouvelle année, je me hâte donc car je vais (encore) être en retard et donc obliger ma famille à m’attendre… mais bon, ils ont l’habitude, les pauvres 😀

 

Alors, alors… j’avais dit qu’afin d’éviter que mon avis sur The truth about forever de Sarah Dessen   (qui était ma première lecture en vo, je le rappelle) ne se transforme en blablatage sur l’expérience que fut le fait de lire en anglais, j’allais faire un article spécial. Le voici donc, cet article !

 

Après maintes et maintes hésitations, déjà sur le fait que ce soit judicieux ou non, avec mon petit niveau d’anglais de tenter l’expérience, puis sur le choix du livre par lequel commencer, je me suis enfin décidée. J’ai pour cela choisi une auteure que je connaissais déjà pour avoir lu deux de ses livres (celui-ci et celui-là), et dont j’avais une légère donc idée du style d’écriture, que je jugeais suffisament simple, et qui présente aussi l’indéniable avantage d’écrire des livres contemporains, qui se déroule donc de nos jours, dans notre monde… ainsi, pas de mythologie spécifique ou de pouvoir surnaturel à comprendre, le cadre m’était familier.

 

Je dois dire avoir connu un instant de panique. Pas juste en commençant, non, non. Parce que j’avais l’ordinateur à portée de main, avec le traducteur ouvert, afin de comprendre tout le vocabulaire me manquant. Puis, je me suis aperçue que je n’avançais franchement pas… beaucoup de concentration, une lecture hachurée car je cherchais sans cesse la traduction de petits détails, ayant pour résultat un plaisir de lecture franchement amoindri.

 

J‘ai commencé à craindre de ne pas tenir jusqu’au bout, non par desinterêt mais par découragement.

 

Mais, et heureusement (!), j’ai continué… et petit à petit, j’ai saisi que comprendre tous les minuscules détails n’était pas indispensables, et que je les comprenais la plupart du temps, même si ce n’était pas la traduction exactes, l’idée était là, et elle coulait de sens.

De plus, les petits “tics” et “habitudes” d’écriture de l’auteure me sont devenues familières, et je ne “traduisais” même plus les phrases mot à mot en Français dans ma tête… Je commençais à ne plus “traduire”, mais tout simplement… à lire 😉

 

A partir de la moitié, je me sentais vraiment plus à l’aise (la meilleure preuve étant que je commençais à baver copieusement sur le potentiel masculin de l’histoire… ahem), et j’ai lu le dernier quart sur une soirée sans m’arrêter…

 

Bref. J’ai mis une dizaine de jours pour lire ce livre, sachant que je n’ai pas pu lire tous les jours car j’avais un emploi du temps bien rempli… donc, objectivement ça a plus été de l’ordre de sept que de dix. 😉 (évidemment, je lisais des livres en français en parallèle, parce que sinon j’aurais été… comment dire ? en manque ? XD)

 

Voilà pour ma petite expérience. Si j’ai deux ou trois petites choses à conseiller aux personnes ayant envie de se lancer mais n’osant pas, c’est :de un, allez-y. Vous ne risquez pas grand-chose, à part d’être fixé(e) !

Ensuite, évitez de faire comme moi et de paniquer, hein, respirez un grand coup, et surtout n’abandonnez pas en vous disant “j’y reviendrai plus tard”, car on ne le fait jamais, n’est-ce pas 😀

Et dernièrement, ne faites pas comme moi non plus, qui au début voulais connaître mot à mot ce qui était écrit… sauf si ça vous rassure évidemment ^^

 

Mais je rappelle que ce n’est que mon expérience, et des conseils très personnels, peut-être est-ce exactement l’inverse qui vous conviendra 😀

 

Pour ma part, je ressors ravie de cette expérience, que je compte bien renouveler. D’ailleurs le prochain livre est déjà choisi, il s’agit Unearthly, de Cynthia Hand… oui, je corse un peu les choses en choisissant du fantastique, mais bon, il parait que l’écriture est extrêment simple. Je l’achèterai sans doute de manière à pouvoir le lire durant les vacances d’été, car jusque là, je vais être très occupée… mais vivement !

 

 

 

Et vous, votre expérience, vos envies concernant la vo ? (ça peut-être la vo en russe ou en espagnol, qu’en sais-je, moi ;))

 

Passez un bon dimanche, une bonne épiphanie, pour ma part, je file !