Pardon, S’il te plaît, Merci – Charles Yu

Il y a peu de temps, j’ai découvert Charles Yu avec son Guide de survie pour le voyageur du temps amateur . Cela avait été une heureuse découverte : le roman avait su me faire rire et m’émouvoir, et le style très personnel de Charles Yu avait très bien fonctionné sur moi.
Bon. Le roman, c’était bon. Mais les nouvelles ? Vous le savez peut-être, mais je suis beaucoup moins sensible au format nouvelle. Lire Pardon, s’il te plaît, merci, c’était un peu le crash test ultime pour savoir si Charles Yu est un auteur qui sait m’embarquer dans ses son univers.

Et là encore, je dois dire que ça a bien fonctionné, entre ce livre et moi. Recueil de nouvelles oblige, je n’ai pas été autant sensible à toutes les histoires. Il y en a même certaines qui m’ont laissée totalement froide, tandis que d’autre m’ont enchantée. Certaines ont même eu quelque chose d’assez jubilatoire !

Comme dans le Guide de survie, on retrouve ce mélange d’émotions permanent, toujours entre rire et larmes, avec une bonne dose de nostalgie, contrebalancé par une très forte injonction à profiter pleinement de la vie, là, maintenant. J’ai rarement croisé une telle association dans mes lectures, et surtout d’une manière que je trouve aussi réussie au niveau des sentiments que les récits font naître chez moi. Charles Yu parvient à écrire des histoires qui ont tout pour être parfaitement déprimantes, mais dont le message de fond m’a en réalité semblé très positif et motivant !

J’ai aimé la variété des nouvelles, que ce soit au niveau de la forme ou du fond. Charles Yu joue beaucoup sur les formats : d’une histoire à l’autre, on passe du journal de bord à l’échange de messages, en passant par le monologue…
Moi qui m’attendais à trouver uniquement des univers SF, j’ai été surprise de trouver une nouvelle qui criait très fort que Charles Yu n’est probablement pas sans connaître les jeux de rôle type Donjons et Dragons. Et l’amatrice de fantasy en moi a énormément aimé, cette nouvelle fait d’ailleurs partie de celles que j’ai préférées, sans aucun doute.

En bref, Pardon, s’il te plaît, merci aura su me parler. Plusieurs fois, je me suis retrouvée à repousser le début de ma journée car je voulais connaître la fin de la nouvelle que j’étais en train de lire (juste 5 minutes… bon, 5 minutes de plus, mais là c’est vraiment fini après… rhôô, allez, il me reste juste 3 pages, je peux bien les lire avant de me lever)(ne faites pas comme si vous ne voyez pas de quel genre de situation je veux parler :p).

One Comment on “Pardon, S’il te plaît, Merci – Charles Yu

  1. “oooh allez, encore un chapitre, puis j’y vais” cette terrible malédiction de la lectrice x)
    En tout cas, je ne lis pas assez de nouvelles et ce recueil a l’air méga chouette, je note =D

Répondre à Plouf Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.