Paris 2119 – Zep, D. Bertail

Il me semble avoir des goûts relativement variés en terme de lectures mais s’il y a quand même un genre qui ne revient pas souvent, c’est la science-fiction : j’ai lu Hunger Games , les 4 premiers tomes de Dune, et le Meilleur des Mondes. Et voilà. Je crois que c’est tout.
Pourtant, en film, je ne suis pas fan des space opera, mais les récits d’anticipation sont carrément mon péché mignon, même les nanars ! 😀 (Un de mes films préférés, c’est The Island :D) (Je sais, ça casse le mythe de la Luciole qui sirote une tisane devant Bergman, soyez pas tristes)

Bref ! Pourquoi dans ce cas en livre, je ne m’y intéresse pas plus ?
Je dois avoir un blocage, peur qu’il y ait trop de mots que je ne comprenne pas et de concepts qui m’échappent.
Et en BD ? Ben … ben … ben j’ai pas de raison !

Et du coup, je me suis dit que j’allais m’y mettre, j’ai commencé avec Presque Maintenant il y a 6 mois, et là, c’est parti pour Paris 2119. Et après mon coup de cœur pour Un bruit étrange et beau, j’avais très envie de voir ce que donnait Zep en science fiction !

Cette histoire avait tout pour me plaire.
On est en 2119, une société a révolutionné le transport, plus besoin de prendre le métro, tout le monde se téléporte ! Et pour une ex-banlieusarde traumatisée par le métro parisien, c’est le rêve absolu ! ^^

Sauf que, ce n’est pas si simple et ce n’est pas si idéal : et si on peut aller où on veut en quelques secondes, même à l’autre bout du monde, la téléportation a contribué à tout déshumaniser. Tout le monde a sa propre cabine de téléportation, qui le mène directement à une autre cabine (et prendre le métro le matin à côté d’un mec bourré qui sent le vomi c’est de la vie sociale mine de rien :p). L’extérieur est édulcoré, une sorte de bulle, d‘illusion numérique qui rend tout plus beau, plus ensoleillé, et qui cache les laissés-pour-compte et la crasse du « vrai monde ».

Un vrai beau récit d’anticipation qui m’a entraînée dans son univers et qui pose des questions sur notre monde actuel et futur.
Ces questions justement, le héro se les pose. Il refuse de prendre ces cabines de téléportation, quitte à perdre du temps dans les transports. Cela lui permet au moins de voir « l’envers du décor », et de constater que ce n’est peut-être pas aussi rose que ce qu’on leur dit.

Dans ce type de récit, souvent , il ne me faut pas plus que ça pour apprécier. L’idée de base suffit bien souvent à me sustenter, même si le traitement est moins bon.
Mais là, méga jackpot, j’ai adoré cette lecture, vraiment ! L’ambiance et l’esthétique sont très prenantes, mêlant à la fois quelque chose de très sombre et de très attractif. On sent bien, jusque dans le dessin, ce petit côté attraction-répulsion qu’on peut ressentir pour beaucoup de grosses innovations technologiques posant des questions éthiques.

J’ai aimé regarder le décor, les petits détails trouvés par les auteurs, cet univers de 2119 … Tout le contexte m’a paru crédible et cohérent. La mode, les animaux domestiques … (qui veut un fourmilier ou un tatou en laisse ?).

Et à force de dire que j’ai tout aimé, j’en viens maintenant à mon petit bémol pour cet album. J’ai trouvé très dommage qu’il y ait tout ce travail pour un unique tome.
L’intrigue pourrait être tellement grosse, l’univers a tellement de potentiel, que j’aurai bien aimer en avoir un peu plus et rester plus longtemps dans l’ambiance de Paris 2119 !
Je suis restée un peu frustrée à la fin, d’avoir eu la fin de l’histoire si rapidement, et de ne pas rester plus longtemps sur les conséquences pour le héros … Cet album est tellement riche qu’il aurait presque pu être l’introduction d’une histoire plus longue. C’est le seul point négatif que je pourrai lui trouver : j’en aurai voulu plus !

Au final une conclusion sans détour : on n’est pas loin du coup de cœur ! 😉

4 Comments on “Paris 2119 – Zep, D. Bertail

  1. J’ai failli l’acheter celle-ci ! On est toujours sur la même longueur d’ondes pour les BD, c’est fou ! Et tu me donnes encore plus envie de craquer…

    • Carrément !! J’essaye de ne pas lire tes articles sur des BD quand je sais que je n’ai pas le budget pour craquer parce que c’est inévitable Aha ^^

  2. J’en avais entendu parler et ça me bottais bien ! Ravie de voir que ça t’a plu =)
    Et je te souhaite de découvrir plein d’autres pépites science-fictionnelle ! =D (dans les comics, il y a Saga qui est franchement chouette !)
    Des bisous !

    • Yes ! saga a très souvent attiré mon attention et j’en ai entendu beaucoup de bien ! Ce qui m’a freinée jusque là, c’est qu’il y a beaucoup de tomes non ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.