Sorceline t1&2 – Sylvia Douyé et Paola Antista

(sans spoiler)

Sorceline, c’est avant tout sa très belle couverture qui m’a attirée ! Et comme j’avais envie d’une lecture jeunesse toute douce après Les heures passées à contempler la mère, cette BD était toute indiquée !


Sorceline vient d’entrer à l’école de cryptozoologie pour développer sa passion : l’étude des animaux légendaires ! Analyses de comportements, soins magiques ou dressage sont au menu. Mais les places sont chères et la compétition rude pour obtenir le précieux diplôme. En plus des gorgones, vampires et autres griffons, Sorceline va devoir apprendre à mieux connaître ses nouveaux camarades. Certains deviendront ses amis ; d’autres, ses rivaux.


Dès le début de ma lecture, j’appréciais le rythme et les dessins, mais l’univers me laissait un petit sentiment de déjà-vu. Un petit côté Enola et les créatures fantastiques, de Joris Chamblain, ou encore Harry Potter. Ces jeunes ado qui suivent des cours dans un bâtiment à l’architecture Poudlardienne et vêtus d’uniformes aux couleurs de Gryffondor, il ne m’en faut pas plus à moi ! 😀 (Pour tout vous dire, il m’en faut même moins : quand mon copain regarde un match de rugby, je suis toujours pour les bleus quelque soit la véritable équipe, parce que c’est Serdaigle ! Non je ne suis pas obsessionnelle…)

Bref ! Finalement, malgré cette lourde comparaison, Sorceline a su tirer son épingle du jeu ! Je me suis très très vite laissée porter par l’histoire et l’univers de la bande-dessinée. J’ai adoré découvrir les créatures, certaines tirées d’un bestiaire traditionnel : vampires, gorgones ; et d’autres toute nouvelles, un vrai plaisir 😀 J’avais un peu l’impression d’être avec Sorceline en train de découvrir tout ce monde magique. Là-dessus, l’immersion dans l’univers est réussie !

En parallèle, Sorceline se pose des questions sur qui elle est vraiment – quand on rajoute de la magie, les questions de l’adolescence deviennent encore plus compliquées:D

Souvent, je trouve que les histoires avec un univers comme celui-ci se contentent de le présenter, que l’intrigue reste un peu en retrait, et mon intérêt retombe vite. Avec Sorceline, à la fin du tome 1, j’avais vraiment envie d’en savoir plus, et le tome 2 a bien su tenir ses promesses : l’intrigue avance tout doucement, mais surement.

Je dis « tout doucement » car les tomes de Sorceline sont plus courts que les bandes-dessinées que j’ai l’habitude de lire, du coup le contenu de l’intrigue est lui aussi plus limité, et surtout adapté à un jeune public. Mais cela ne m’a pas empêchée d’y trouver mon compte en tant qu’adulte et d‘apprécier la magie qui se dégage de ces deux tomes.

A voir la suite maintenant : comment va se développer l’univers et ce qui va advenir du mystère qui entoure Sorceline et qui m’a bien intriguée au fil de ma lecture !

2 Comments on “Sorceline t1&2 – Sylvia Douyé et Paola Antista

  1. Les dessins ont l’air tout chou et j’aime bien l’idée de ce bestiaire !
    C’est typiquement le genre de livre que j’aime emprunter à la médiathèque et devant lequel je bave tellement les planches sont jolies !
    Et vive Serdaiiiiiigle !

    • Complétement d’accord avec toi, ce n’est pas forcément les BD dans lesquelles j’investis, mais je les emprunte avec plaisir ! 🙂 Mais pour des enfants, jeunes ados, je pense qu’elle est top ! 🙂
      Yeah, Vive Serdaigle !!!! 😀

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.